Trois techniques anti-âge sans aiguilles

À partir de 35 ans, les femmes sentent que leur peau se relâche progressivement. Elles aimeraient garder une certaine élasticité sans pour autant devoir effectuer de la chirurgie esthétique. De même, pour elle, il n’est pas encore question d’effectuer des injections d’acide hyaluronique. Ce qui les pousse à consulter les spécialistes de la chirurgie plastique en revanche c’est pour tester des techniques de médecine esthétique, moins invasives. Certaines sont même très surprenantes.

Le courant électrique

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’électricité peut aider en matière d'esthétique d'après les spécialises de la chirurgie plastique à Annecy. C’est ce que l’on appelle l’ionophorèse. On minimise souvent l’action des crèmes, car les principes actifs ne peuvent pas pénétrer les couches profondes de l’épiderme. En revanche avec l’action d’un courant électrique, les sérums peuvent aller jusqu’au cœur des cellules et agir plus efficacement. Complètement indolore et sans aiguilles.

L’action de la lumière

Vous souhaitez une méthode complètement indolore pour balayer les premiers signes de vieillissement. Pourquoi ne pas essayer le photorajeunissmement ? Les spécialistes utilisent différentes sources de lumière pour avoir une action plus ou moins sélective sur la peau (lumière pulsée, laser ou LED). Elles permettent de booster la production de collagène sur des zones très ciblées, d’agir sur les pores dilatés, les taches brunes, ou les vaisseaux éclatés. On peut s’en servir aussi bien sur la peau du visage que sur les mains ou encore sur le décolleté.

La dermabrasion

Qui aurait pu croire qu’un jour, les chirurgiens esthétiques nous préconiseraient un ponçage de la peau. C’est pourtant chose faite avec la microdermabrasion. Il s’agit d’une technique qui utilise l’action de très fins cristaux pour supprimer les cellules mortes de la peau. Une abrasion plus profonde permettra d’agir sur les petites rides, certaines cicatrices ou encore les vergetures. Si son action reste limitée aux très petits signes de l’âge, cette technique permet en revanche, lorsqu’elle est cumulée avec l’action d’un peeling par exemple, de donner au patient un véritable coup d’éclat au visage.