Comment fonctionne la téléassistance mobile ?

téléassistance-mobile

Nombreux sont ceux qui ont déjà entendu parler de la téléassistance mobile, mais ne savent pas réellement comment elle fonctionne. Ce type de téléassistance fonctionne à l’aide d’un téléphone portable. De nouvelles technologies voient en effet le jour au fil du temps, notamment dans le secteur du maintien à domicile. Parce que le mode de vie des personnes âgées et handicapées évolue, la téléassistance mobile a vu le jour afin de satisfaire leurs besoins de liberté et d’autonomie.

C’est quoi réellement la téléassistance mobile ?

Il s’agit d’un système d’assistance à distance dont le fonctionnement en extérieur est possible via un principe de géolocalisation. Ce service permet donc d’optimiser la liberté et l’autonomie des usagers, tout en préservant une sécurisation.

Ce dispositif est particulièrement intéressant en terme de sécurité pour toutes les personnes du troisième âge isolées ou qui vivent seules, ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite. Cette solution permet ainsi de rassurer leurs proches qui, parfois à distance n’ont pas la possibilité d’avoir instantanément de leurs nouvelles.

Fonctionnement de la téléassistance d’une façon générale

Encore appelée téléalarme, la téléassistance est susceptible de fonctionner de façon permanente (24h/24 et 7j/7) toute l’année. Les travaux relatifs à sa mise en place sont très simples et ne requièrent pas de compétences spécifiques. Il s’agit tout simplement d’un boîtier fixe qui doit être raccordé à la prise téléphonique. L’individu concerné par son usage doit par la suite porter sur lui le composant qui permettra d’activer l’alerte.

Ce dernier est généralement présent sous la forme d’un médaillon ou d’un bracelet, et dispose d’un bouton sur lequel il suffit de presser. Les alertes sont reçues par un centre d’assistance ou par une personne proche du patient, qui se chargera alors d’intervenir dans les meilleurs délais. L’intervention consiste généralement à rappeler immédiatement la personne en difficulté sur son mobile, afin d’identifier la nature de l’urgence.

Il est cependant important de noter que l’émetteur a une portée limitée à un périmètre précis (environ 100 m autour du domicile). Il dispose cependant d’une efficacité maximale dans toutes les pièces du domicile du patient.

Comment fonctionne la téléassistance mobile ?

La téléassistance mobile dispose du même fonctionnement de base que la téléassistance à domicile, à l’exception près qu’elle assure la sécurité de l’usager au-delà de son domicile. En effet, l’usager bénéficie d’une assistance aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de son domicile. Elle est constituée d’un téléphone mobile géolocalisé, d’un bracelet ou médaillon d’appel d’urgence ainsi que d’un boîtier installé au domicile de l’usager.

Un appel de détresse est émis via le médaillon et/ou le téléphone. L’abonné est mis en relation avec la centrale qui entrera immédiatement en contact avec lui. L’opérateur d’écoute étudie le besoin de l’abonné et planifie l’intervention. Grâce à la géolocalisation, le centre de téléassistance fait intervenir les personnes appropriées, ainsi que les pompiers et le SAMU si besoin.

Pour faire plus simple, à l’extérieur, le téléphone mobile permet d’envoyer une alerte et d’entrer en contact avec la centrale d’écoute de l’usager. Le chargé d’écoute a alors la possibilité de faire intervenir le secours approprié en localisant l’usager. À domicile, la téléassistance s’utilise de façon traditionnelle grâce au médaillon ou bracelet.

À qui s’adresse la téléassistance mobile ?

Pouvant être utilisée aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur (à domicile), la téléassistance mobile est adaptée à toutes les personnes âgées qui souhaitent bénéficier d’une sécurité permanente. Il s’agit d’une solution polyvalente qui convient non seulement aux personnes âgées, mais aussi aux personnes à mobilité réduite. Elle peut en effet convenir à divers publics. Pensez au préalable à bien vous renseigner.

Une légère formation nécessaire

Le fait de doter une personne handicapée ou du troisième âge avec ce dispositif demande en général une petite formation. Cette dernière vous permettra de bien comprendre le mode de fonctionnement de ce système d’assistance. Il est également important de réitérer cet apprentissage à plusieurs reprises dans le temps pour vous rassurer que l’usager n’a pas oublié ce qu’il/elle doit faire en cas de souci.

Si ce dernier est par exemple atteint de la maladie d’Alzheimer, vous pourrez privilégier un modèle qui en plus d’offrir un système de géolocalisation, est à même de détecter les chutes. Pensez donc aussi à bien faire votre choix.