Qu’est-ce que l’empreinte écologique ?

empreinte-ecologique

Nous allons voir aujourd’hui avec Maud Fontenoy, écologiste engagée, ce que représente ce que l’on appelle « l’empreinte écologique » et notre comportement envers la planète.

Des besoins considérables

Notre planète nécessite un an et demi pour régénérer ce que nous consommons chaque année. En d’autres termes, il nous faut en vérité deux planètes pour fournir les ressources dont nous avons besoin et absorber nos déchets. Le réseau Global Footprint Network a estimé que depuis le 19 Août 2013, notre consommation avait dépassé notre production : on parle alors de « dette écologique ». Une dette qui ne date pas d’hier, mais aux années 70 car c’est à ce moment-là que la consommation globale a dépassé ce que pouvait fournir la Terre.

Empreinte écologique et bio-capacité

L’empreinte écologique mesure la surface terrestre et marine dont nous avons besoin pour produire les ressources que nous utilisons (énergie, alimentation, terrains, bois, produits de la mer…) et pour absorber les déchets que nous produisons.

Notre bio-capacité est la capacité biologiquement productive disponible pour fournir ce dont nous avons besoin et absorber nos déchets.
On peut donc comparer empreinte écologique et bio-capacité pour estimer si nous sommes équilibrés ou non. Il existe donc des pays écologiquement créditeurs (comme le Canada par exemple qui dispose de nombreuses ressources naturelles comme les forêts) et débiteurs tels que les États-Unis.

C’est d’ailleurs malheureusement le cas de la plupart des pays développés.

Parmi les plus petites empreintes écologiques, on trouve la République Démocratique du Congo, pays écologiquement créditeur.
Depuis 1961, la bio-capacité mondiale est en baisse constante. Ceci se confirme par le fait que 17% de la population consomme environ 80% des ressources mondiales. Ainsi, le vrai problème n’est pas le manque absolu de ressources mais le fait que notre consommation globale est extrêmement déséquilibrée et inefficace.

Empreinte écologique, à quel niveau?

global-footing-networkOn parle souvent d’empreinte écologique pour une nation mais on peut aussi en parler pour un individu, une ville, une entreprise ou le monde entier pour évaluer la pression exercée sur notre planète. Le site internet de Global Footprint Network permet de calculer (en anglais) sa propre empreinte écologique : calcul de l’empreinte. C’est le mode de vie (consommation de viande, usage de transports particuliers ou en commun…) et l’habitat qui permettent de calculer notre empreinte écologique individuelle.

Ainsi, l’empreinte écologique est un excellent outil pour évaluer la pression exercée sur notre planète et sert à garder une vue globale d’un point de vue « vert ».