Maud Fontenoy parraine l’évènement marseillais sur l’Environnement

marseille-vieux-port

maud-fontenoyL’ex-navigatrice Maud Fontenoy, qui a passé plus de la moitié de la sa vie sur les flots et possède à son actifs plusieurs records maritimes, a participé le 27,28 et 29 avril dernier à un évènement consacré à l’énergie et l’environnement.

La région PACA, très concentrée sur l’énergie

Cette toute première édition s’est déroulée à Marseille (locaux de la Société Nautique de Marseille), grande ville du Sud de la France dont la région PACA est considérée comme historiquement marquée par la question énergétique. Il s’agit en effet d’un territoire où se situent de nombreuses installations telles que le barrage de Serre-Ponçon, les terminaux pétroliers et gaziers de Fos ou encore le cendre nucléaire de Cadarache.

Une bonne nouvelle est que les énergies « propres » tendent à se développer dans cette région : Nice voit par exemple apparaître progressivement la géothermie (chaleur issue de la Terre utilisée pour produire de l’énergie électrique), la thalassothermie à Marseille et Monaco (chauffer et climatiser à l’aide de la mer) et l’installation de plus en plus de panneaux solaires.
Enfin, avec les Jeux Olympiques de Paris en 2024, Marseille sera la ville qui accueillera les épreuves de voile. Une raison supplémentaire d’en faire une ville propre ! Ce qui n’est pas sans rappeler le nettoyage du vieux port de Marseille, un évènement auquel Maud Fontenoy avait d’ailleurs participé.

La première édition des Voiles de l’Energie et de l’Environnement

Cet évènement s’adresse à plusieurs interlocuteurs : en effet y sont conviés acteurs, professionnels et institutionnels menant des projets relatifs à l’écologie et l’environnement. Ainsi, parmi la liste des inscrits on compte notamment Engie, EDF, ProVidiris, Uniper, GRT Gaz…

Le but de cette édition exclusive est de rassembler concernant les valeurs de la mer, de la voile et de la régate dans un souci de professionnalisme et de convivialité. Maud Fontenoy est intervenue quant à elle dans l’après-midi pour le lancement de l’édition vendredi 27 avril 2018 car elle est, ne l’oublions pas, vice-présidente de la région sud et déléguée à l’énergie, l’environnement et la mer. Elle a par ailleurs parrainé l’évènement dans le cadre de son engagement pour l’écologie à la fois terrestre et maritime.

Une demi-heure plus tard s’est tenue une table-ronde afin de débattre de différents sujets entre acteurs de l’énergie et de l’environnement : l’usage d’un carburant écologique pour les plus gros navires en termes de tonnage, l’usage de l’éolien en mer, la production de chaleur ou fraîcheur par l’énergie de l’eau de mer…En d’autres termes, cette table ronde était dédiée à présenter des projets futurs exemplaires entre énergie et mer.

La régate

Suite à l’évènement du 27 avril, ce sont ensuite les équipages nautiques qui ont pris le large durant deux journées de régate, le weekend du 28 et 29 avril, toujours à Marseille.