L’innovation via les produits électroniques

Les hommes ne sont jamais satisfaits de ce qu'ils ont entre les mains. Il suffit qu'une évolution technologique voit le jour pour qu'ils aient déjà envie de passer à la suivante. Si l'on considère parfois que c'est l'industrie qui pousse à l'achat en créant le besoin quand il n'existe pas, il faut demander à nos grands-mères si elles préféraient laver le linge à la main plutôt que d'utiliser un lave-linge, aux journalistes s'ils travaillent mieux avec des machines à écrire ou encore aux marins s'ils étaient plus à l'aise avec sextant qu'avec les GPS d'aujourd'hui. La réponse sera invariablement la même : les hommes préfèrent les appareils plus évolués technologiquement.

Nostalgie et réalité

Bien sûr une certaine nostalgies se fait jour, à l'heure du tout numérique. On regrette que certains procédés ne soient plus mécaniques, que les amphithéâtres des universités voient plus d'ordinateurs portables dans leurs rangs que de cahiers et de stylos, ou encore que l'on ne puisse plus crocheter les portières de voiture quand on a oublié ses clés… Mais confrontée à la réalité, cette nostalgie n'est qu'un état d'âme passager. Conscients de toutes les réalisations faites à l'aide de puces électroniques et qui nous ont permis de travailler, de nous déplacer ou de réaliser les tâches ménagères plus vite et bien mieux, nous ne pouvons que nous sentir chanceux de vivre au vingt-et-unième siècle.

Contrôle à distance

Ceux qui ont été les premiers à utiliser une télécommande pour changer de chaîne en regardant la télévision, ou encore pour passer d'une chanson à une autre sur un CD savent bien le confort de vie qu'apporte le contrôle à distance. Or aujourd'hui celui-ci est au cœur des innovations en cours, avec le développement de la domotique notamment. La maison n'a jamais semblé aussi moderne, avec tout ce que l'on peut changer grâce aux appareils connectés. On peut contrôler jusqu'à chez soi son aspirateur comme son lave-vaisselle alors que l'on est assis derrière son ordinateur, au travail, au même titre que l'on peut jeter un œil à la vidéosurveillance de son entrée sans quitter son poste.