Les différents plans d’épargne dans les banques

Si vous aimez alors partagez

Confier ses économies à un professionnel permet d’avoir toujours de l’argent à portée de main en cas de difficulté ou pour réaliser des projets. C’est la raison pour laquelle, que les banques françaises proposent à leurs clients de nombreuses offres, à savoir : l’épargne pour le logement, les livrets d’épargne, ainsi que l’épargne à terme. Les détails sur le sujet dans les lignes qui suivent.


L’épargne pour un projet immobilier

Il s’agit d’un compte spécifique dont la raison d’être est la réalisation d’un projet immobilier notamment l’achat ou la réhabilitation d’un logement. Ce type d’épargne se présente sous deux formes : le Plan Épargne Logement (PEL) et le Compte Épargne logement (CEL). 

Pour le premier, le taux d’intérêt est de 2 % sauf pour les comptes ouverts avant le 01 février 2015 qui ont un taux d’intérêt de 2,5 %. Il faut noter que cette différence n’impacte pas sur la compétitivité de cette offre étant donné que sa fiscalisation est faible. 

De plus, elle est sécurisée et n’exige pas de critères de souscription sévères. Le PEL sert essentiellement pour le financement de travaux ou d’achat de logement principal ou pour l’économie d’argent sur une courte ou une longue durée.


Pour le CEL, l’intérêt est moins conséquent, mais il a l’avantage d’être disponible toute l’année. Il permet d’obtenir un crédit à un taux très bas 18 mois après l’ouverture du compte. Il a deux points communs avec le PEL, dont le premier est leur accessibilité à tous les particuliers, quel que soit leur catégorie sociale, leur âge, etc. 

Le second est qu’un titulaire de compte PEL ou CEL peut combiner les deux offres de la caisse régionale (mais n’a pas le droit de souscrire une épargne logement dans d’autres établissements). En effet, si vous rêvez d’avoir votre propre maison plus tard, vous pouvez choisir entre ces deux types de comptes. Vous avez même la possibilité d’ouvrir à la fois le CEL et le PEL si cela vous est nécessaire.


Les livrets d’épargne 

À part, les plans « épargnent logement », il existe également différents livrets d’épargne . Il y a, par exemple, le livret A qui a l’avantage d’être disponible à tout moment. Si vous le choisissez, vous pouvez effectuer des retraits à chaque fois que vous avez besoin d’argent. Il est également sécurisé puisqu’il bénéficie de la garantie de l’État. De plus, ses intérêts sont exonérés d’impôts et atteignent environ 0,75 %. 

Chez Crédit Agricole Alpes Provence, vous avez également le livret Tiwi que vous pouvez souscrire pour vos enfants dès sa naissance à 11 ans. Ses intérêts sont soumis à une imposition, mais ils s’élèvent à 0,40 % et varient en fonction du barème de l’impôt sur le revenu, ainsi que des prélèvements sociaux. 

Son avantage est que les parents peuvent obtenir des informations sur le solde et la relève du compte de leurs enfants sur Internet. Ils peuvent également effectuer des virements à partir de leur propre compte vers le livret TIWI et vice-versa. 

Au sein de cet établissement financier, il existe d’autres types d’offres de cette même catégorie, dont le livret de développement durable et solidaire, le compte sur livret ou (CSL), le livret d’épargne populaire, le livret Jeune Mozaic, le compte sur livret projet agricole ainsi que le livret sociétaire.

Particulier, professionnel, retraité ou jeune peuvent se rendre auprès des représentants de cet établissement financier pour obtenir de plus amples informations sur les livrets d’épargne qu’il propose.


L’épargne à terme

Il existe deux sortes d’épargne à terme dans certaines banques, telle que le Crédit Agricole Alpes-Provence: le carré bleu et le carré vert. 

La première solution ne nécessite qu’un seul versement et le capital déposé qui est valorisé s’accompagne d’un taux de garantie. Elle permet au titulaire du compte de faire une demande de crédits logement à la fin du contrat (de 4 à 8 ans). En ce qui concerne la fiscalité, ses intérêts sont soumis à une imposition. 

À titre d’information, le versement doit s’élever entre 6 000 € et 24 000 € ou 37 500 € si le placement est de 4 ans. En cas de retrait avant l’échéance, la banque annule le contrat. Pour ce qui est du carré vert, il ne nécessite qu’un versement unique et donne à son titulaire l’accès à un crédit immobilier, tout comme le carré bleu. Le montant du premier versement est également le même. Ce qui les différencie, c’est que ce dernier a la possibilité d’obtenir des revenus tous les trois mois.

Si vous voulez à la fois mettre de l’argent de côté pour vos projets et bénéficier d’un revenu supplémentaire chaque trimestre, vous avez la possibilité de souscrire au carré bleu à la caisse régionale. Dans le cas où vous désirez attendre la fin du contrat pour profiter de vos bénéfices, vous pouvez opter pour le carré vert.


Si vous aimez alors partagez