Le pétrin de boulangerie, l’équipement qui donne vie à votre pain

Le pétrin sert à mélanger les composants du pain pour en faire une pâte élastique et homogène. Autrefois, le travail de pétrissage était manuel et se faisait avec un pétrin en bois avec couvercle. Mais grâce au progrès technologique, il est devenu beaucoup plus rapide et moins fatiguant. On distingue trois grands types de pétrin de boulangerie : à axe oblique, à spirale et à bras plongeant. De nombreux modèles sont proposés par les fabricants.

Les principaux types de pétrin de boulangerie

Chaque type de pétrin de boulangerie a ses avantages et ses inconvénients ce qui fait que l’achat d’un pétrin de boulangerie peut parfois être un acte compliqué pour les professionnels.

Le pétrin à axe oblique offre une facilité de pétrissage, une souplesse de correction en cours de processus par l’ajout de farine. Et une variation de la vitesse grâce à un frein de cuve. Mais ce type de machine ne permet pas de gros écarts de coulage : le résultat est médiocre dans un pétrin de 40 litres si l’on pétrit moins de 15 litres.  Il est également encombrant.

Le pétrin à spirale permet un pétrissage rapide et propose une fourchette de coulage très large (4 à 40 litres dans le même pétrin). Grâce à un système de frasage en forme de tire-bouchon et à l’inversion du sens de rotation. Il faut cependant faire attention si l’on veut obtenir un pétrissage régulier. En pesant correctement les ingrédients et en prévoyant la bonne durée de pétrissage.

Enfin, le pétrin à bras plongeant, qui est prisé par la majorité des professionnels. Peut être placé dans le magasin, car il a un aspect esthétique. Il offre également une capacité minimale de coulage avantageux, mais est peu adapté aux farines actuelles qui sont plus fortes que les anciennes et aux modes de pétrissage rapides.

Les modèles de pétrin de boulangerie les plus courants

Certains fabricants de pétrin de boulangerie proposent des modèles avec un moteur à deux vitesses pour un pétrissage optimal. Ce type de machine est aussi équipé d’un tableau de commande étanche avec minuterie pour éviter les dépôts de poussières de farine. La capacité de production peut aller jusqu’à 48 kg par opération. D’autres équipementiers suggèrent des cuves à double paroi refroidies par de l’eau. Pour un meilleur contrôle de la consistance de la pâte. Des pétrins capables de travailler de très petites quantités de farine (à partir de 1,7 kg) sont également disponibles sur le marché.

Les professionnels savent que le métier de boulanger est éreintant. En effet, le vidage des cuves de pétrin doit être fait plusieurs fois dans la journée. Semaine après semaine, mois après mois, ce travail peut engendrer des problèmes de dos avec les mouvements répétitifs et pénibles. Les pétrins auto-basculants se présentent comme la solution idéale. Car les manipulations lourdes sont réduites, voire évitées, et le déversement de la pâte peut se faire automatiquement.