Le marché fleurissant de la bière sans alcool

Si vous aimez alors partagez

La bière sans alcool, vous avez déjà testé ? Cette boisson maltée en faible teneur en alcool a de plus en plus de succès et on va chercher à comprendre pourquoi.

Bière sans alcool, quelques chiffres :

Au fil des années, sa consommation augmente considérablement. Son marché est un marché fleurissant : même les Belges en seraient de plus en plus friands. C’est tout du moins ce que montrent les résultats d’un sondage : “En 2018, la bière sans alcool constituait 5% de parts de marché, soit une augmentation de 20% par rapport à 2017″,  constate Nathalie Poissonnier, directrice des Brasseurs Belges.

D’une part, cette bière maltée non alcoolisée et même les boissons spiritueuses non alcoolisées gagnent en popularité à l’étranger, un rapport récent publié par les Brasseurs d’Europe montrant que la bière non alcoolisée représente désormais 2% du marché européen de la bière. C’est loin derrière la consommation de bières alcoolisées, mais toujours est-il qu’elle continue sa percée.

Un succès grandissant

La bière fait fureur et bien que les chiffres de sa consommation soient constants, la bière est toujours en tête des boissons préférées par la Belges. Comment peut-on alors expliquer le succès grandissant de ces bières à moindre teneur d’alcool ?

Une des explications plausibles, est le fait que les Belges feraient de plus en plus attention à leur santé et plus globalement, à ce qu’ils consomment.

Ce qu’on pourrait reprocher à la bière sans alcool, ce serait son manque de goût. Mais il semblerait que les brasseurs aient nettement amélioré sa qualité et aient fait d’énormes progrès en termes de goût. Selon la même étude citée plus haut, 84% de Belges ne seraient pas contre boire une bière à faible teneur en alcool.

L’autre aspect positif de cette boisson : pouvoir en consommer en soirée ou au restaurant, sans craindre de reprendre le volant. Surtout lorsque l’on sait que la bière est de plus en plus prisée au restaurant. En effet, la consommation de vin lors d’un repas au restaurant à nettement chutée et s’apprête à être dépassée par la bière : « 49,2% préfèrent consommer du vin à table, contre 42,6% pour la bière ». Si les statistiques continuent dans ce sens, le vin se verra en 2ème place après la bière d’ici 2020.

La bière sans alcool, plus diététique ?

La bière sans alcool serait-elle plus diététique qu’une bière classique ? Du fait de sa basse teneur en alcool, il est légitime de se poser la question. Logiquement, s’il y a moins d’alcool, il y a moins de sucres.

A savoir que de base, une bière classique n’est pas si riche que l’on croit et ne fait pas grossir, si toutefois elle est consommée avec modération. Mais il est vrai qu’une bière sans alcool sera encore moins calorique : « En comparaison avec une bière à 5 degrés, la « sans alcool » présente 30 à 40% de calories en moins».

Les ingrédients et la méthode de fabrication diffèrent selon les brasseurs. Il n’est pas exclu que certains décident d’ajouter d’avantage de sucre ou de sirop. Malgré tout, la bière sans alcool a autant de bienfaits sur la santé que les bières classiques et est une bonne alternative si l’on veut réduire sa consommation d’alcool.


Si vous aimez alors partagez