Comment fonctionne un PEA ?

Vous êtes attiré par les placements boursiers mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Le plan d’épargne actions (PEA) est sans doute ce qu’il vous faut. Le PEA existe depuis 1992, il a été créé pour permettre aux particuliers d’investir en bourse. Grâce au PEA, vous pouvez acquérir des valeurs mobilières françaises ou européennes qui vous rapporteront des plus-values faisant l’objet d’une défiscalisation à condition de ne pas effectuer de retrait sur le compte pendant une période minimale de 5 ans.

Les principes du PEA

Le PEA est un placement financier portant sur un portefeuille de valeurs mobilières composée essentiellement d’actions et d’obligations. Il permet de dégager des gains de placement permettant d’étoffer ses revenus et de prévoir sa retraite future. Vous pouvez retirer les fonds à tout moment cependant un retrait avant 8 ans occasionne la clôture du PEA et la cession des actifs du portefeuille. Il existe plusieurs sortes de PEA selon l’organisme auprès duquel vous avez souscrit le PEA. On peut noter d’abord le PEA bancaire composé de deux comptes : un compte espèces qui recueille l’argent de placement avant qu’il ne soit investi et un compte titres qui englobe le portefeuille de valeurs mobilières.

Il est possible pour votre PEA avec MonFinancier d’avoir une certaine souplesse dans la gestion de vos comptes titres et espèces. Vous avez une certaine liberté pour gérer la composition de votre compte titres à savoir la répartition actions/ obligations. Notons qu’il n’existe pas un minimum légal au moment de la souscription et le montant de l’investissement est plafonné à 132.000€.

Avantages et inconvénients du PEA

Le PEA présente un certain nombre d’avantages.  Il permet notamment une diversification de ces placements dans des valeurs mobilières qui peuvent permettre des rendements élevés en termes de plus-values réalisées. On peut noter également sa souplesse : le capital est toujours disponible et il n’y a pas de contrainte au niveau de la périodicité ou de la régularité des versements. Sur le plan fiscal, on peut noter une exonération fiscale totale des plus-values si les retraits s’effectuent après 5 ans.

Au niveau des inconvénients, on peut noter que l’investisseur n’a pas l’assurance de réaliser des plus-values du fait que les valeurs mobilières sont des actifs très risqués. On peut noter également le plafonnement des versements et la menace de clôture du PEA en cas de retrait avant 8 ans.