Apprendre le russe en commençant par les bases

Si vous aimez alors partagez

La particularité du russe est que son alphabet est différent de celui en français. Il faut donc commencer par là si vous voulez vraiment apprendre cette langue. Dans cet article, retrouvez les bases de l’apprentissage du russe.

Apprendre l’alphabet cyrillique

Au premier abord, vous aurez l’impression que l’alphabet cyrillique ressemble à des hiéroglyphes égyptiens, tout comme l’alphabet chinois et l’alphabet arabe d’ailleurs. Il se compose de 33 lettres, onze voyelles, vingt consonnes et deux lettres muettes, servant à insister ou non sur la prononciation d’un mot. Pour l’étudier, vous allez devoir y consacrer plusieurs heures de travail comme lorsqu’un enfant apprend à lire. L’avantage pour un débutant adulte, c’est d’être déjà capable de lire. Cela facilite quand même l’apprentissage même s’il faut repartir quasiment de zéro au niveau de l’alphabet russe pour réussir à déchiffrer les mots russes. On dit que la langue russe est une langue phonétique : toute lettre correspond à une sonorité différente. L’étape première consiste donc à mémoriser chacune des lettres pour pouvoir épeler les mots russes. Une fois l’alphabet acquis, il est indispensable de se familiariser aux sonorités et à la prononciation russe. Là encore, c’est très différent de la langue française ou de toute autre langue latine. Les phonèmes sont complètement différents et pour apprendre à se débrouiller, on peut commencer par écouter des chansons ou des podcasts en russe.

Apprendre les phrases de base

Comme pour toute langue, il faut y aller par étapes. Ainsi après avoir bien travaillé son alphabet et s’être familiarisé avec les sonorités russes, il est primordial d’apprendre quelques phrases élémentaires en russe, avec leur phonétique :
–             Добрый день : Bonjour, « zdra-stvouaï-taïi »,
–             Да : Oui, « da »,
–             Нет : Non, « niet »,
–             Спасибо : Merci, « spassiba »,
–             До свиданья : Au revoir, « da-svi-da-ni-yé »,
–             Пожалуйста : S’il vous plaît, « pozhaluysta »,
–             Я не понимаю : Je ne comprends pas, « ya ne ponimayu ».
Un bon dictionnaire comme le Larousse français russe est un indispensable quand on apprend la langue russe et ses subtilités. Le site Google Translate est aussi une excellente alternative, lorsque l’on utilise internet.

Apprendre le vocabulaire de base

Après les quelques phrases élémentaires qui feront l’office d’une mini-Bible de voyage, il faut étendre son champ lexical vers de nouveaux mots simples. Commencez par traduire chaque objet se situant dans la pièce où vous vous trouvez (chambre, salon, cuisine) ou dans la rue, tout ce que l’œil perçoit. C’est un bon moyen pour apprendre le vocabulaire russe sans avoir l’impression de le réviser. L’idéal est d’apprendre 10 nouveaux mots par jour.

Pour apprendre le russe, Angelio Academia est votre allié. Le centre vous propose des cours de russe à Paris dans un local tout confort et tout équipé. Il met à votre disposition des formateurs natifs à même de vous proposer la meilleure méthode qui soit adaptée à votre niveau et à votre capacité d’assimilation


Si vous aimez alors partagez